Accueil / Articles / e-commerce / Exporter son catalogue sur les places de marché

Exporter son catalogue sur les places de marché

Exporter ses produits sur les places de marché : les risques

Dans un article précédent, j’expliquais les dangers du drop shipping en terme de référencement naturel. Plus précisément, cela peut engendrer du « duplicate content » si vous ne faites pas ce qu’il faut, c’est à dire retravailler vos fiches produits.

Dans la continuité de cet article, je vais aujourd’hui vous exposer le danger inverse, c’est à dire l’export de son catalogue sur des places de marché.

Chouette, c’est facile d’exporter son catalogue sur les places de marché !

Sous PrestaShop, il est en effet assez facile d’exporter en quelques clics tous ses produits (ou une sélection de son catalogue) sur les différentes places de marché que vous connaissez tous : Fnac, Amazon, Cdiscount, eBay, etc…

C’est vrai que cela peut être tentant, car la visibilité de ces sites est certainement incomparable à celle de votre site. Evidemment, ces plateformes vont vous prendre une commission sur chaque vente (parfois même des frais mensuels fixes), mais vous pourrez souvent récupérer votre marge initiale en majorant vos prix lors de l’export. Et le volume de vente devrait aussi faire en sorte qu’au final, vous soyiez gagnant.

Mais attention au contenu dupliqué !

Sauf que faire ça, va vous plomber le référencement naturel de votre site à vous !

Car les produits que vous allez exporter sur ces plateformes auront les mêmes descriptions que les fiches produits sur votre site ! C’est du duplicate content, ou « contenu dupliqué » en français

Les plus avertis me répondront que Google connait la date d’indexation de vos pages, et de celles que vous aurez exportées. C’est vrai. Mais pour un nouveau produit que vous aurez ajouté sur votre site, la page chez Amazon par exemple sera certainement crawlée avant la votre.

De plus, notre ami Google ne se sert pas uniquement de la date d’indexation d’un contenu pour savoir qui est le copieur et qui est le copié ! D’autres critères sont utilisés, comme la popularité d’une page.

Admettons que vous ayiez un produit « iPhone 6 » sur votre site, et que vous l’exportiez sur Amazon après vous être assuré que Google l’a indexé chez vous.

La page de cet iPhone 6 sera probablement beaucoup plus visitée sur le site d’Amazon que sur le votre, augmentant la popularité de cette page. Cette page recevra aussi probablement plus de backlinks que la page du même produit sur votre site. D’où une popularité encore une fois supérieure à celle de la page originale. Et vous serez considéré comme le copieur, et Amazon le créateur originale de ce contenu. C’est con, non ?

Bon alors comment on fait ?

Evidemment, il y a des moyens de se prémunir de ce « contenu dupliqué ». Je vois au moins 3 manières :

  • Modifier le backoffice et la structure de la base de données de PrestaShop pour inclure une nouvelle zone de description de produit. Et utiliser cette donnée (ni la « description courte » ni la « description » standard de PrestaShop, donc, lors de l’export de votre catalogue. Le but est atteint : Amazon, Cdiscount et compagnie n’auront pas les mêmes fiches produits que votre site. Ces places de marché auront les mêmes descriptions entre elles, mais ce n’est pas votre problème. Cette solution est un peu délicate à mettre en oeuvre, elle demande de la programmation et la modification de la structure de la base de données, ce qui n’est pas idéal (pour les mises à jour futures).
  • Sur un PrestaShop 1.5 ou supérieur, passer le site en « multiboutique », et faire une « copie » de son site original, qui n’aura pour seul but que de servir de source pour l’export vers les places de marché. Evidemment, vous changerez le contenu de vos fiches produits. C’est du boulot, mais de toute façon, pour ne pas avoir de contenu dupliqué, il faut changer le contenu !!!
  • La troisième solution est la plus simple à mettre en oeuvre et tout aussi efficace, j’en parle en formation référencement PrestaShop. Je ne peux pas non plus mettre sur mon site tout ce que je développe en formation, mais je serai ravi de vous expliquer tout cela lors d’une prochaine session 😉

Voir aussi

PrestaShop version 1.7

La dernière version majeure de PrestaShop est sortie le 7 novembre 2016. La grande nouveauté …

2 commentaires

  1. Bonjour,
    et bien j’ai participé à cette formation il y a quelques mois (très bonne d’ailleurs puisque j’ai aussi participé à plusieurs autres formations avec Ranking Metrics…). Je dois avouer que la 3ème solution n’avait pas été développée parce que le problème ne se posait pas…mais aujourd’hui faisant aussi du dropshipping (Phase de lancement du site) je serais bien évidemment curieux de connaitre cette 3ème option…:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *